IMG_3646_2
Étang Abbaye des Vaux de Cernay - Janvier 2010


Wouahhh ! Ce début d'année n'est pas des plus productifs ! Ni des plus gais.

Je ne fais pas grand chose, même au boulot, par je ne sais quel miracle, j'arrive à dégager des demies journées où je n'ai aucun rendez vous, aucune réunion ... et durant lesquelles, je glande un peu (pas trop quand même car ça risque de s'accumuler et si c'est pour faire des nocturnes jusqu'à ... pas d'heure, ce n'est pas un bon calcul), bref, quelque soit la situation, je la joue " en mode grosse feignasse " comme le dit en permanence la Junior !
Je n'écris plus trop sur ce blog (à croire que le fameux séminaire m'a épuisée), je ne lis pas beaucoup non plus les blogs des autres (pardonnez moi !), et même quand je les lis, j'ai une flemme totale et je n'écris rien.
Il faut dire que je n'aime pas cette période, voir, je la redoute !
Il me semble que nous sommes en hiver depuis de trop nombreux et longs mois, que je n'en vois pas la fin, comme si février malgré ses 28 jours me paraissait le mois de trop. Depuis de nombreuses années, j'ai un énorme passage à vide en février.
Et cette année, avec le froid, la neige (qui n'est JAMAIS tombée durant un week-end mais uniquement la semaine, donc à part faire ch... sur la route, je ne vois pas à quoi ça sert, puisque je n'ai pas pu faire une seule photo !), même si on nous rabâche, " c'est l'hiver, c'est normal qu'il fasse froid ", non, il fait plus froid que "d'habitude". Pourquoi ne pas reconnaitre que nous avons un hiver particulièrement rigoureux (de la neige ou des températures négatives en février à Paris, non, ce n'est pas habituel), ils ont peur qu'on ne croit plus ensuite aux histoires de réchauffement de la planète ?
Pourtant aucun risque qu'on se laisse aller.
Ce sujet du développement durable devient LE sujet sur lequel plancher. Même dans les entreprises pas trop novatrices sur ces questions. En passe de devenir une mode. Comme si en quelques 2/3 séances de brainstorming on allait résoudre tous les problèmes alors qu'en fait il faut changer nos habitudes POUR TOUJOURS !
Bien sur qu'il faut changer nos comportements, les petits gestes et les grands, mais faut il en faire un sujet "bourrage de crâne" ? Surtout lorsqu'on voit qu'à un niveau plus général (j'allais dire national), il n'y a pas vraiment d'actions ?
Tous les ans, la cours des comptes publie son rapport (ce n'est pas forcement directement du DD, quoique !) et que se passe t il ensuite ? Rien !
Cette année, le truc qui m'a sciée : 40% des médecins, dont un très fort pourcentage de généralistes parisiens, n'utilisent pas la carte Vitale ! Cela occasionne un surcoût de 200 M € à cause des frais de traitement et autres dépenses. Je pensais que son utilisation était systématique, au moins chez les généralistes et que seuls quelques spécialistes de haut vol (dont le truand, l'orthodontiste de la Junior, qui me ponctionne de 550€ par trimestre) ne s'en servaient pas, pour des raisons inconnues, peut être parce que le logiciel beug sur les montants à 3 chiffres. Et bien pas du tout ! Sa non utilisation est quasiment un acte militant, si j'ai bien compris les explications données par des "résistants" !
Il parait que ça coute cher : 1000€ pour l'achat du terminal, et environ 300€ tous les 3/4 ans lorsqu'il faut réactualiser le logiciel et pour faire l'entretien du matériel. S'ils reconnaissent avoir reçu une allocation pour l'achat, ils râlent parce que le montant reçu ne couvre pas l'intégralité des frais totaux à l'achat ! Les pauvres ... Et ont ils rendus cette allocation lorsqu'ils n'achètent pas le matériel ? Et bien non !
Ils pourraient au moins penser à tous les arbres que l'on pourrait sauver en utilisant moins de papier, (ça c'est pour l'action DD, car à défaut de ne avoir un comportement trop égoïste, ils pourraient faire des actions écolo, non ?)
Ou au fait qu'on est plus vite remboursé avec la carte Vitale qu'avec une feuille de soin papier, mais c'est un peu trop social, surement ?
Ils avancent aussi que ça implique un travail administratif qui prend trop de temps ! Là je n'arrive pas à comprendre : comment un logiciel qui enregistre toutes les visites peut il impliquer plus de temps que le fait de remplir à la main un document ? Ça veut dire que dans ce dernier cas, ils n'auraient pas d'informations administratives à fournir ? Bizarre, très bizarre !!! J'ai surement l'esprit tordu mais je me demande si le fait de ne faire que du papier, ne permet pas surtout de faire passer en douce certaines consultations.

Et part ça ?

J'ai réussi à ne voir aucune image animée du tremblement de terre de Haïti. J'ai évité les journaux télévisés. J'ai fui autant que possible la presse papier.
J'ai toujours du mal lorsqu'il s'agit de scruter la misère des autres. Surtout lorsqu'elle est si violente et absurde.
Et des chiffres qui font froid dans le dos : 1 million de haïtiens qui vivent dans la rue depuis le tremblement de terre, à l'échelle du pays ça équivaut à 6 millions de français à l'échelle de la France.
Est ce que l'on peut imaginer, visualiser, concrétiser, comprendre une telle ampleur ? C'est 6 fois la population de Paris, ce sont plus que les 10 villes de France les plus peuplées ... Qui peut se représenter autant de personnes vivant dans la rue depuis 1 mois ? Sans eau, nourriture, vêtements, soins surtout, avec la peur au ventre, et l'infinie tristesse d'avoir perdu les siens. Sans savoir quand il sera possible de retrouver une vie "normale". Et quelle sera cette vie.
Moi, je n'y arrive pas.   
Ce tremblement fait aussi prendre conscience d'une chose que je trouve horrible : on peut devenir encore plus pauvre. Il est possible de perdre le peu que l'on a. Dans nos sociétés d'hyper consommation et d'offres sur-abondantes, dans lesquelles on oublie souvent qu'un toit même en tôle, qu'un tee shirt même troué, qu'une bassine même en plastique, peuvent représenter de vraies richesses.

Et à part ça ?

Les derniers films vus ne sont pas dans la catégorie "grand succès public qui réunit la famille, soit, les Ch'tis".
Ce week-end, j'ai vu "Lebanon". En bref : l'invasion du Liban vue du char israélien. Oui, tout le film est en vision de l'histoire vue depuis le char. Seules la 1ere et la dernière image nous proposent une autre vision et c'est un champs de tournesols. Impressionnant !
J'ai vu précédemment, "Brothers". Encore une histoire de guerre, là on est en Afghanistan. Même si on peut penser à une histoire d'amour quand on lit le synopsis, mais s'il y a "un avertissement aux spectateurs" ce n'est pas à cause de scènes torrides entre adultes peu vêtus, mais parce que la partie sur la guerre est particulière stressante (bien qu'il n'existe aucune scènes de guerre "top cool"). 
Même le livre que je lis en ce moment, est noir ! " Le prédicateur" de Camilla Lackberg. Encore des meurtres en série ...
Noir c'est noir, il n'y a plus d'espoir ???
Ben oui : la preuve que rien ne va comme il faut : le dernier pull noir acheté pendant les soldes, bouloche comme s'il avait la pelade ! Je laisse des boules de laines noires partout où je passe ... ce qui m'a permis de voir que l'aspirateur est passé moins d'une fois par semaine dans les bureaux ;-)
Rien ne va plus, tout fout le camps !

Même les canards se caillent les miches (oui, il faut me croire, ce sont bien des canards, voila ce qui arrive quand on oublie le zoom) :

IMG_3653_1

 Étang Abbaye des Vaux de Cernay - Janvier 2010